David Drebin Canadian, 1970

Présentation

Le caractère profondément cinématographique qui caractérise son oeuvre est la résultante de plusieurs thème chers à l'artiste : la mélancolie, le sexe et l'humour.

David Drebin est un maître dans son domaine et son oeuvre unique se caractérise par sa compléxité. Qu'il s'agisse de mise en scènes figurant ses "femmes fatales" ou de "Dreamscapes" (paysages oniriques, ndlr) invitant à une contemplation méditative, tous ont un point commun : ils sont devenus des "Classiques" en un court laps de temps. Drebin est un narrateur nous plongeant dans un autre univers par le biais de ses images. Il nous porte au rêve. Les arrière-plans urbains, de New York à Hong Kong tels d'opulents décors, sont habités de femmes fatales saisies lorsque la tension est portée à son paroxysme. En effet, le caractère profondément cinématographique qui caractérise son oeuvre est la résultante de plusieurs thèmes qui lui sont chers : la mélancolie, le sexe et l'humour. Autant psychologiques que voyeuristes, ses oeuvres ont la particularité de faire ressurgir de façon concrète des émotions enfouies en chacun de nous.

Œuvres
Série
Biographie

David Drebin est un artiste pluridisciplinaire créant des oeuvres en éditions limitées dont des photographies, des lightbox, des installations en néon, des sculptures, ainsi que des gravures sur verre.

 

En 2005, sa première exposition individuelle à Camera Work mis son oeuvre photographique en lumière, ce qui lui permis en 2007 de publier son premier livre intitulé "Love and Other Stories" chez teNeues. S'ensuivirent de plus d'une centaine expositions individuelles à travers le monde, une présence régulière à Art Basel Miami, et presque une dizaine de livres à son actif.

 

Les oeuvres de Drebin son épiques, dramatiques, et par-dessus tout cinématiques. D'une manière unique et opulente, il met en scène ce qu'il apelle ses "femmes fatales" avec en second plan, l'immensité de mégalopoles telles que Hong Kong, New York ou Paris. Ces panoramas urbains apportent à la trame narrative une dimensions cinématographique tout en constituant un hommage à cet art. L'immensité des gratte-ciels offre une surface presque infinie où laisser libre-court à l'imagination. La tension et la profondeur si particulières à ses photographies naissent d'un mariage entre des thèmes aux antipodes l'un de l'autre, tels que l'humour et le sexe, la mélancolie et le sexe, ou encore, la mélancolie et l'humour.

 

Régulièrement publié chez teNeues, ses livres s'accompagnent d'expositions dans les galeries les plus réputées internationalement, ainsi que dans des foires de Miami à Istanbul, aux côtés d'artistes tels que Helmut Newton, Chuck Close ou Andy Warhol. Collectionnées aux quatre coins du monde, certaines de ses photographies ont pu atteindre des prix records, telles que "Central Park" qui fut vendue pour $ 78,000 à Art Miami en 2010, ou plus récemment, "Jerusalem" qui fut négociée à $ 100,000.

Expositions